Débat du Budget Primitif 2015 : les élu-e-s ont la parole

Nous vous proposons de retrouver ici et en temps réel les interventions de vos élu-e-s du Groupe socialiste, radical et républicain.

N'hésitez pas non plus à vous connecter sur les réseaux sociaux : vous retrouverez notamment sur twitter les réactions des Conseillers régionaux du groupe, en suivant le mot clé #DirectPdL . Suivez aussi les débats en direct sur la WebTV !

Bonne lecture !

 

Alain Gralepois, Président du groupe socialiste, radical et républicain, a vivement réagi aux critiques formulées par l'opposition à l'encontre du budget régional : "Encore une fois, vous ne dites pas où vous feriez des économies, vous ne nous dites pas où diminuer les moyens, dans quels secteurs, et quelles en seraient les conséquences. Ce n'est qu'un réquisitoire, il n'y a pas de propositions ! [...] Oui, notre majorité engage l'avenir des habitants des Pays de la Loire mais elle l'engage sur le terrain du progrès, de l'emploi, de la formation, des transports, de la qualité de vie... et nous en sommes fiers !"

 

 

Olivier Biencourt est intervenu pour rappeler les choix de la majorité régionale, des efforts payants en matière d'emploi : "Cette réalité, en ce début 2015, est que la Région des Pays de la Loire est, pour le trentième mois consécutif, celle au plus faible taux de chômage de l'Hexagone. En dix ans, elle est ainsi passée de la quatrième à la première place. [...] Concrètement, cela signifie que 30 000 postes de travail ont été créés sur la dernière décennie en Pays de la Loire : plus de 1 000 « emplois tremplins », dont 90 % ont été pérennisés, 600 emplois directs dans la filière EMR, 166 postes créés avec le dispositif « 500 projets pour les territoires » Concrètement, cela signifie que 30 000 postes de travail ont été créés sur la dernière décennie en Pays de la Loire : plus de 1 000 « emplois tremplins », dont 90 % ont été pérennisés, 600 emplois directs dans la filière EMR, 166 postes créés avec le dispositif « 500 projets pour les territoires »."

 

Muriel Cabaret soutient l'augmentation de 2,8 % du budget attribué aux politiques culturelles régionales en 2015 : "Les travaux de la Conférence Régionale Consultative de la Culture l'ont démontré : le secteur de la culture est essentiel pour le dynamisme et l'attractivité de notre territoire : il représente pas moins de 12 000 emplois et un poids économique d'environ 1,7 milliard d'euros ! à l'encontre d'idées reçues, il est bon de rappeler que le spectacle vivant à lui seul pèse 446 millions d'euros dans l'économie régionale ! Le secteur du livre et de la lecture, 303 millions d'euros ! L'audiovisuel, 902 millions d'euros !"

 

Carine Ménage appuie la poursuite du dispositif "Agir pour" et la création de son complément "Agir avec" pour accompagner chacun des 5 départements dans un développement équilibré, pour l'emploi et la solidarité : "Malgré un contexte économique difficile, des projets de développement et d'innovation naissent au sein des entreprises et des territoires, [...] nous devons être présents pour permettre aux plus petites structures, publiques ou privées, d'évoluer et de créer ces nouveaux emplois, parfois ces nouveaux métiers, qui sont l'avenir de notre territoire. Nous devons donner ce signe de confiance qui permettra ensuite de trouver de nouveaux partenaires."

 

Eric Thouzeau a rappelé l'urgence énergétique, climatique, et écologique à agir concrètement : "Avec les États régionaux de l'énergie, lancés en 2012, la Région a amplifié son engagement et s'est donnée comme objectif de faire des Pays de la Loire le laboratoire de la transition énergétique et de l'adaptation au changement climatique.[...] Le texte adopté aujourd'hui constitue le volet interne de notre Plan Climat Energie Territorial : il comprend 11 actions avec de forts enjeux sur le bâtiment, les transports et les déplacements. [...] nous souhaitons nous investir en amont de la COP21, notamment en mobilisant les jeunes, parce que c'est bien la jeunesse d'aujourd'hui qui a l'avenir de notre planète entre ses mains !nous souhaitons nous investir en amont de la COP21, notamment en mobilisant les jeunes, parce que c'est bien la jeunesse d'aujourd'hui qui a l'avenir de notre planète entre ses mains !"

 

Pour défendre le Contrat de Projet Etat-Région, Maï Haeffelin en a rappelé les objectifs : "L'ambition qui est la nôtre est de poursuivre la construction d'une Région forte et dynamique, au service de tous les habitants. En tout, ce sont bien plus d'un milliard d'euros qui vont être investis en cinq ans dans nos territoires. Cette somme permettra de décliner un double objectif : consolider l'activité économique et garantir l'équilibre entre nos territoires."

Sur le même sujet, Jean-Pierre Le Scornet a tenu "à souligner que ce CPER est une nouvelle marque de notre attachement à la solidarité entre les territoires et de notre volonté de ne laisser aucun d'entre eux au bord du chemin. En complément des contrats de territoire, des contrats de solidarité, des démarches « agir pour » et « agir avec » et des fonds européens territorialisés, notre CPER sera un outil supplémentaire pour assurer un aménagement équilibré, solidaire et durable du territoire."

"En 2040, notre région comptera 900 000 habitants de plus, dont 100 000 jeunes. Déjà d'ici 2025, 15 000 lycéens et apprentis supplémentaires occuperont les bancs des lycées et CFA." Christine Meyer l'a rappelé : c'est une formidable opportunité pour l'avenir des Pays de la Loire, mais aussi une grande responsabilité : "l'éducation et la formation ont un coût, mais pas de prix. Faire le pari de l'avenir, mettre tous les moyens nécessaires à la réussite des générations futures, soutenir le développement de notre territoire, oui, cela a un coût. [...] Mais ce coût nous l'assumons. C'est notre choix, c'est le choix du progrès social."

Partager

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

ebouchaud
ebouchaud #DirectPDL majorité régionale peu ouverte à un travail majo opposition plus collectif et serein #riennechange

Retweeté

ebouchaud
ebouchaud #DirectPDL @clergeau demande nvelle organisation de commissions pour un travail plus collectif et constructif refus de @BrunoRetailleau

Retweeté