Catherine Piau : "Nous accompagnerons la mise en oeuvre des contrats d'emplois d'avenir et des contrats de génération"

"Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Les derniers chiffres du chômage nous amènent encore un peu plus à notre obligation : nous devons tout mettre en oeuvre pour favoriser l'emploi, pour faire reculer la pauvreté, les inégalités. Nous devons lutter pour la dignité de ces femmes et de ces hommes dont le fruit de leur travail n'est plus suffisant pour vivre décemment.

Oui Mme Doineau, nous devons lutter pour que ces 45 000 personnes qui grossissent les files d'attente de Pôle Emploi, ne se retrouvent pas seules dans cette épreuve.

Oui Mme Rival, en tant qu'élus socialistes, voici notre volonté réaffirmée. Fi des donneurs de leçons pourtant au Gouvernement depuis plusieurs années. Loin d'une agitation permanente, la volonté du Gouvernement de Jean-Marc Ayrault est une volonté qui s'exprime après plus de sept mois au niveau national avec des actes concrets : création de postes dans l'éducation, la police, la justice qui ont cruellement manqué de moyens ces dernières années ; création de 1 000 postes dans l'enseignement supérieur qui souffre encore et toujours d'une réforme qui n'avait de responsable que le nom ; nouveaux moyens accordés à Pôle Emploi pour renforcer l'accompagnement des demandeurs d'emploi.

Ces actes concrets seront amplifiés avec les 100 000 emplois d'avenir, dès 2013, qui offriront une opportunité à des milliers de jeunes dans notre pays. Alors j'entends déjà les critiques monter des bancs de l'opposition nous assénant : ces emplois ne servent à rien, ils sont précaires. Mesdames et messieurs, reprenez les chiffres des emplois jeunes que vous critiquiez déjà en son temps : 310 000 postes créés, 75 % des bénéficiaires ont occupé un poste après leur fin de contrat. Lorsque vous les interrogez, voilà les mots qui ressortent : passerelle, tremplin, pied à l'étrier.

C'est conforté par ces constats que s'exprime ce débat d'orientations budgétaires : l'emploi et la formation sont des axes sur lesquels le Conseil régional concentrera son action pour 2013. à notre échelle, nous continuerons à accompagner les personnes victimes de la crise : aide à la professionnalisation et à la pérennisation des emplois tremplins, Pacte Régional pour l'Emploi des Jeunes, lutte contre le décrochage, aide à l'insertion et formation des jeunes sans qualification, sécurisation de l'emploi... : autant de pistes d'actions qui seront mises en oeuvre ou poursuivies en 2013.

Nous avancerons forts des bilans des emplois tremplins pour le territoire et des emplois de solidarité. Nous accompagnerons la mise en oeuvre des contrats d'emplois d'avenir et des contrats de génération en Pays de la Loire, car nous croyons qu'ils ouvriront des portes à ces jeunes à la recherche d'une première expérience professionnelle.

En conclusion, une politique en faveur de l'emploi cohérente avec l'ensemble de notre engagement en faveur des jeunes ligériens et des personnes en difficulté. Voilà une ambition revendiquée au service de la justice sociale que nous défendons sur l'ensemble de nos politiques locales et nationales.

Je vous remercie."

Catherine PIAU

Partager

Retrouvez-nous sur facebook :