La ministre Fleur Pellerin au Web2day : « l'écosystème de l'innovation réuni »


Fleur Pellerin à la tribune du Web2day. Photo : CC-BY-NC-SA par Groupe_PS

Décidément, l'actualité numérique n'en finit plus de sévir en Pays de la Loire. Après l'open data week, c'est au tour du web2nantes de prendre ses quartiers à Stéréolux.

L'innovation numérique à l'honneur ? Assurément ! Puisque c'est la nouvelle ministre déléguée aux PME, à l'nnovation et à l'économie numérique, Fleur Pellerin, elle-même, qui a fait le déplacement spécialement pour inaugurer la manifestation et rencontrer les acteurs du web, cet « écosystème de l'innovation numérique » selon sa propre expression.

Christophe Clergeau, Johanna Rolland et Fleur Pellerin. Photo : CC-BY-NC-SA par Groupe_PSAccompagnée par le 1er adjoint au Maire de Nantes, Patrick Rimbert, le Président de la CCI, Jean-François Gendron et le 1er Vice-président du Conseil régional, Christophe Clergeau, elle a salué « le vivier des acteurs du web et porteurs d'innovation en matière d'économie numérique en Pays de la Loire qui place Nantes en pointe ! ». Pour son premier discours en tant que Ministre, c'est la feuille de route de son ministère pour les 5 prochaines années qu'elle a dressée en commençant par annoncer l'importance de la politique numérique en France. Car « la transformation numérique » dit-elle « concerne des secteurs entiers, que ce soit la musique, les médias ou encore, le tourisme ». Elle témoigne de l'importance, pour la jeunesse, de maitriser les outils numériques « pour façonner la société de demain » ainsi que le nécessaire droit à l'accès pour tous au réseau, pour « combler les graves fractures qui ont été alimentées durant ces dernières années ».

Pour la Ministre, « la France a tous les moyens pour trouver son propre chemin dans la modernité, dans l'innovation, dans le numérique, dans le respect des individus et des entreprises ». Et le Vice-président du Conseil régional, Christophe Clergeau, le confirmera : la Région entend bien participer à cette ambition partagée !

Fleur Pellerin a inauguré la manifestation. Ce soir, ce sera au 1er Vice-président de la clôturer. Est-ce le signe que l'alternance politique qui se met en place progressivement au niveau national, permettra de renforcer les liens entre l'État et les collectivités ? Probablement...

 

« Free the data » : Intervention de Christophe Clergeau

En marge de la semaine européenne de l'open data, Christophe Clergeau, 1er Vice-président du Conseil régional en charge du développement économique et de l'innovation, est intervenu pour annoncer l'ouverture des données régionales. Voici son intervention :

« Pour les acteurs du numérique, l'open data est quelque chose qui va de soi. Pour les élus, la première fois est une découverte, un choc, une interpellation comme celle que j'ai vécue il y a un an lors d'un débat public, et qui a nécessité le temps de la réflexion. Pour nous, l'open data est une remise en cause, un travail sur soi-même et une mobilisation des collectivités. Un travail qui n'est possible qu'avec le concours des associations comme « Liber'TIC » ainsi que des acteurs de la communauté numérique locale qui nous apportent d'autres expériences et nous accompagnent.

Lire la suite : « Free the data » : Intervention de Christophe Clergeau

Sophie Saramito : « Prévoir pour ne pas subir »

À l'occasion d'un déplacement dans le Saumurois, les élus régionaux Christophe Clergeau*, Jean-Pierre Le Scornet* et Sophie Saramito ont accompagné le Président, Jacques Auxiette, venu à la rencontre des élus du territoire saumurois pour évoquer le développement économique. Au cours de la matinée, ils ont également présenté le nouveau dispositif : le « Conseil en évolution professionnelle ».

Lire la suite : Sophie Saramito : « Prévoir pour ne pas subir »

Christophe Clergeau : « Se rassembler pour construire durablement »

Photo : CC-BY-NC-SA par Groupe_PS

Engager une réflexion commune sur le bâtiment et l'éco-construction, c'est l'ambition conjointe exprimée par les élus du Clissonnais, du département de Loire-Atlantique et naturellement, du Conseil régional, appuée par son 1er Vice-président, Christophe Clergeau, en charge du développement économique et de l'innovation. Ce vendredi, ils avaient invité 25 chefs d'entreprises et représentants syndicaux pour évoquer l'avenir de la filière sur le territoire, en lien avec le futur lycée de Clisson.

 

De gauche à droite : Bernard Deniaud, Jean-Pierre Coudrais, Christophe Clergeau, Jean-Yves Templier, Geneviève Lebouteux, Laurence Adrien-Bigeon. Photo : CC-BY-NC-SA par Groupe_PS

La vallée de Clisson recèle de nombreux atouts en matière de développement économique. Parmi les 2 197 entreprises du territoire, 343 entreprises (soit 15,6 %) sont issues du secteur du bâtiment. Pour Christophe Clergeau, 1er Vice-président du Conseil régional « avec une augmentation de la population de 20 % entre 1999 et 2015, il est aujourd'hui nécessaire d'être plus économe et moins consommateur d'espace pour faciliter l'accueil de la population ». D'où l'importance de voir les acteurs économiques se concerter pour faire émerger des idées nouvelles en mutualisant des moyens. « La politique économique régionale permet des aides individuelles et collectives ». Le Conseil régional peut, par exemple, soutenir des démarches qui consistent à innover, à communiquer autour de nouveaux produits ou à former les salariés.

Et l'élu régional de poursuivre, « Quand il y a une difficulté à recruter dans un secteur, les Régions doivent faire évoluer l'offre de formation au regard des opportunités des territoires ». La construction du lycée de Clisson, qui ouvrira ses portes en septembre 2013, est l'occasion d'engager ces discussions, d'abord parce qu'il sera exemplaire et à la pointe des nouvelles techniques, mais aussi, parce qu'il offrira des formations de proximité autour de l'éco-construction. Avec cet outil, « des centaines de lycéens se formeront aux techniques de constructions durables », ajoute l'élu régional pour qui « tout cela va tellement rapidement que les entreprises doivent s'adapter en temps réel ».

Dans ce besoin d'imaginer et d'innover collectivement, une structure « tête de réseau », Novabuild (anciennement le Pôle Génie Civil Écoconstruction), vient de voir le jour. Il s'agit d'une boîte à outils à la disposition des professionnels, pour leur permettre de mobiliser leur énergie vers l'éco-construction en les aidant dans la mise en oeuvre, par exemple, des normes sismiques, thermiques parfois très contraignantes, dans la connaissance des matériaux employés ou dans la prévention de la santé.

Tous ces éléments constituent une formidable opportunité pour le vignoble nantais et ses entreprises du BTP. Le débat a permis de faire émerger de premières pistes de réflexions pour structurer un réseau d'acteurs locaux et poser les bases d'une plateforme régionale d'innovation : faire du lycée un lieu de démonstration pour diffuser les nouvelles pratiques et renforcer l'attractivité des métiers, développer des prestations techniques et de formation pour accompagner les mutations des artisans et des PME, et surtout identifier localement des chantiers de construction neuve et de rénovation qui puissent devenir de véritables chantiers école pour faire travailler ensemble les entreprises des différents corps de métiers mais aussi les entreprises et les jeunes en formation.

Elus, architectes, artisans et entreprises de gros oeuvre se sont retrouvées autour de ces idées. La dynamique engagée via la Plateforme Régional d'Innovation « Echobat » du Pays d'Ancenis, trouvera peut-être un écho dans la Vallée de Clisson. Un lieu bientôt doté d'un véritable laboratoire de la construction durable avec le Lycée de Clisson.

Lire aussi :

Voir les autres articles sur le développement économique et l'innovation

Adeline L'Honen : « L'importance d'un travail collaboratif avec les acteurs de la filière pêche »

Les présidents des centres techniques lors de la signature. Photo : CC-BY-NC-SA par Groupe_PS

SMIDAP, SMEL, CREAA, Cépralmar : 4 centres techniques qui s'engagent pour mieux répondre encore aux enjeux de la conchyliculture. À l'occasion de la signature de la première convention-cadre, le 30 mars, Adeline L'Honen a rappelé l'importance du renforcement de la coopération entre ces structures, pour apporter aux professionnels des réponses techniques adaptées.

Lire la suite : Adeline L'Honen : « L'importance d'un travail collaboratif avec les acteurs de la filière pêche »

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau .@BrunoRetailleau baisse les subventions @leplanning, @SolidariteSida et Santé Info Solidarité. Santé et prévention… twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

SimonRobic
SimonRobic Voilà ce que fait la droite dans les Pays de la Loire. twitter.com/pspaysdelaloir…

Retweeté