Sophie Saramito : « Mobilisation générale ! »

Intervention de Sophie Saramito lors de la réunion du Conseil régional du 12 octobre 2012

 

« Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Je souhaite la bienvenue aux nouveaux élus.

Nous l'avons tous compris et entendu, l'heure est à la mobilisation générale. Du sommet de l'Etat aux citoyens en passant par les collectivités, nous devons tous, à hauteur de nos moyens et de nos capacités, participer au redressement de la France. Sortir notre pays de la crise et redonner confiance aux Français sont les priorités que se sont fixés François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère politique. Tant sur le fond que sur la forme, les choses ont changé :

 

- Les premières mesures du quinquennat ont été un signal fort adressé aux français : symboliques mais fortes, comme la baisse des revenus du Président et du Premier ministre ou la nomination d'un gouvernement paritaire ; mais aussi essentielles pour nos concitoyens comme l'augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire, le coup de pouce au SMIC ou la suppression de la TVA Sociale.

- Mais c'est aussi sur la forme que nous apprécions un réel changement : la préparation avec les acteurs, l'échange, la concertation.

Cette méthode qui avait cruellement manqué ces dernières années permet à toutes et tous de connaître la feuille de route du changement de « L'agenda 2014 » et fixe le cap en matière de chômage, de redressement des comptes publics et de construction d'une société plus solidaire. L'élection de François Hollande a changé la donne en Europe : pacte de croissance adossé au TSCG, lancement de la taxe sur les transactions financières, autant de preuves que l'arrivée de la gauche au pouvoir a fait bouger les lignes et continuera de le faire.

Cette méthode de concertation et d'expérimentation nous en bénéficierons dans le cadre de l'acte III de la décentralisation. Faire « avec » et pas « la place de », une méthode éprouvée en Pays de la Loire ! Et c'est sans attendre que notre collectivité a pris part au dialogue avec l'Etat. Un dialogue qui s'est concrétisé par une déclaration commune Etat-Région comprenant 15 engagements qui seront au service des ligériens, pour les protéger de la crise et avancer dans la justice. 15 engagements pour :

- Renforcer le financement des entreprises grâce àla Banque Publique d'Investissement

- Aider les PME à investir dans l'innovation et à l'export

- Promouvoir les emplois d'avenir et accompagner les jeunes sans qualification

- Sécuriser les parcours professionnels

Des engagements qui trouvent écho en Pays de la Loire et notamment à l'occasion du vote de cette DM2. La modification budgétaire qu'il vous est demandé d'approuver, montre la détermination de notre collectivité face à une situation dégradée et inquiétante. Les nouvelles mesures prises à cette occasion sont toutes tournées vers le maintien de l'emploi et le développement du tissu économique. Ainsi, la Région accompagne le plan de reprise du Groupe DOUX afin de préserver l'emploi et la filière avicole particulièrement présente sur notre territoire. Nous sommes aussi aux côtés des salariés de Thomson et continuons avec les collectivités locales à trouver un plan de reprise.

Le nouvel emprunt régional auprès des particuliers sera tout entier dédié aux entreprises et à l'emploi. C'est aussi parce que nous savons l'importance des très petites entreprises qui participent au dynamisme et à la vitalité de notre région que nous soutenons 500 projets de développement économique notamment en matière d'artisanat et de commerce. Enfin la jeunesse durement touchée par les destructions d'emplois reste notre priorité avec la poursuite du Pacte pour l'emploi des jeunes et le financement de parcours de formation.

Beaucoup de projets sont mis en place et nous poursuivons partout notre effort d'investissement. Et pourtant, ça et là, sur les bancs de l'opposition, nous entendons des voix s'élever pour nous dire que nous n'avons rien fait pendant ces 100 premiers jours ou trop peu. Laissez-moi tout de même remettre les choses dans l'ordre : nous héritons aujourd'hui d'une situation qui est la conséquence de 10 années d'échecs économiques et sociaux ! 10 années de mauvais choix politiques ! Les trois millions de chômeurs ne sont pas apparus au 1er juillet dernier, ils sont la conséquence d'une politique désastreuse en matière d'emploi. Et pour détourner l'attention des français de l'action et du travail gouvernemental, j'entends même parler... de viennoiseries ! Un peu de sérieux et de décence ! Alors que notre pays traverse la plus importante qu'il n'ait jamais connu, certains s'évertuent encore à dresser les français les uns contre les autres. La ficelle, est un peu grosse et à finir par jouer avec le feu, on s'y brûle.

Alors oui, même si cela ne correspond pas à votre vision des choses, nous avançons. Oui le changement est en marche au service de nos concitoyens et les résultats seront bien présents car notre espérance est grande ! Cette situation nous conforte dans nos choix, et nous permet d'envisager sereinement les échéances et grands projets qui nous attendent. Nous sommes prêts et résolus à faire de la Région de demain un espace et une entité au coeur du redressement de notre pays.

Le prochain débat sur les orientations budgétaires et le budget 2013 confirmera le cap que nous nous sommes fixé : celui d'une Région au coeur de l'action, tout entière mobilisée pour retrouver le chemin de la confiance et de la croissance partagée. »

Sophie Saramito

Partager

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau #STX : il faut un pilier territorial qui associe aussi les citoyens des #PaysdelaLoire ps-paysdelaloire.fr/communiques-de…twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

clergeau
clergeau .@rbrancour le dit lui-même dans @OuestFrance : on vend des trains pour financer les routes #ToutEstDittwitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire @rbrancour ... et pour remplacer les trains quand ils tombent en panne ! 2/2