Industrie du futur : un plan qui fait l’unanimité contre lui !

carréindustriedufuturLors de la dernière session, la majorité régionale a adopté un plan régional pour l’industrie du futur critiqué non seulement par les groupes d’opposition mais aussi par les représentants des entreprises, des salariés et des associations des Pays de la Loire. Ces derniers, représentés au sein du Conseil économique, social et environnemental (CESER) des Pays de la Loire ont en effet pointé un texte « parfois ambigu ou imprécis », « qui ne permet pas de voir se dessiner une vision pour l’industrie du futur » et qui « génère une certaine frustration ». Plus généralement, les acteurs s’étonnent, comme nous, d’un texte qui se concentre uniquement sur la robotisation des PME et oublie tous les autres éléments clés de la révolution industrielle en cours (internet des objets, réalité virtuelle, design, numérisation de la chaine de valeur…). L’organisation et l’amélioration des conditions de travail sont, elles-aussi, totalement absentes tout comme les questions énergétiques et environnementales ! A croire que la droite s’est trompée de rapport… ou de titre !


Comment expliquer un tel raté ? L’absence totale de concertation avec les acteurs est probablement une des réponses. C’est la raison pour laquelle nous avons proposé un amendement introduisant l’idée d’un 2e volet du plan qui serait présenté en juin. La Région aurait ainsi pu combler les nombreuses lacunes de son texte en organisant une large consultation avec tous ceux qui font l’industrie du futur en Pays de la Loire. Nous étions également prêts à participer activement à ce travail.

Malgré les critiques de toutes parts, Bruno Retailleau et son équipe ont préféré rejeter cette main tendue et s’enfermer dans leurs certitudes. C’est un véritable regret pour notre groupe et une forme de rupture avec le monde économique. Notre région est en pointe sur l’industrie du futur mais la droite risque de lui faire prendre du retard… ce sont les emplois de demain qui sont en jeu !

Partager

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Retrouvez-nous sur facebook :