Industrie du futur : un plan qui n’est pas à la hauteur des enjeux, Bruno Retailleau doit cesser de se disperser et reprendre sa copie !

images/industrie du future.jpgLa majorité régionale nous a-t-elle présenté la bonne version du rapport ? C’est la question que nous nous sommes posée à la lecture du plan régional pour l’industrie du futur tant les manques sont criants.

Design et conception des produits, travail collaboratif à distance, créativité des salariés, internet des objets et internet industriel, réalité virtuelle, numérisation de la chaine de valeur, tous ces éléments clés de la révolution industrielle en cours sont oubliés, seul l’investissement – indispensable – dans la robotique et la modernisation de l’outil de production est traitée dans ce document. Et que dire des questions sociales, énergétiques et environnementales totalement absentes ? De telles lacunes ne peuvent être expliquées que par l’absence totale de concertation avec les acteurs que nous avons pu constater.

Lire la suite : Industrie du futur : un plan qui n’est pas à la hauteur des enjeux, Bruno Retailleau doit cesser...

Pacte éducatif régional : Nous refusons une vision tronquée et réactionnaire de la citoyenneté

images/pacte ducatif rgional.jpgC’est à se demander si la majorité régionale n’aurait pas oublié la bonne version dans la photocopieuse ! Les élus du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain ont découvert, avec surprise, le texte d’orientation sur le pacte éducatif régional : un véritable tournant idéologique ! Ils se sont exprimés à ce sujet en conférence de presse hier. Voici ce qu’ils en disent :

Lire la suite : Pacte éducatif régional : Nous refusons une vision tronquée et réactionnaire de la citoyenneté

Lutte contre le décrochage : il faut aller plus loin !

<a href='http://fr.freepik.com/photos-libre/rangee-d-39-etudiants-faisant-un-examen_851706.htm'>Designed by Freepik</a>

A l'occasion de la session du vendredi 17 mars prochain, la majorité régionale proposera au vote un rapport pour lutter contre le décrochage scolaire.

Si l'intention est louable, le rapport ne va pas assez loin.

Les élus du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain ont tenu ce matin une conférence de presse sur la session, et notamment sur ce sujet.

Lire la suite : Lutte contre le décrochage : il faut aller plus loin !

Plans Santé, Transition énergétique et contrats de territoire - Les positions du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain

aides la rnovation refuseLa majorité régionale a proposé trois plans ce matin en séance du Conseil régional. Le groupe socialiste, écologiste, radical et républicain s’est abstenu sur deux d’entre eux (plan santé et plan transition énergétique) en raison de manques importants. Les élus ont également voté contre les contrats de territoire de la nouvelle majorité qui vont dans le mauvais sens et ne sont pas financés pas à la hauteur des ambitions.

« Un plan santé qui ne s’ouvre pas à toutes les formes innovantes de lutte contre la désertification médicale ; un plan transition énergétique qui manque d’ambition, notamment sur l’implication des citoyens ; des contrats de territoire sans cadre et avec moins de moyens… voici ce qui nous a amené ce matin à nous abstenir sur les deux premiers plans, malgré des points positifs, et voter contre le dernier » explique Christophe Clergeau.

Lire la suite : Plans Santé, Transition énergétique et contrats de territoire - Les positions du groupe...

Les demandeurs d’emplois, grands sacrifiés de Bruno Retailleau

La Rgion sabre la formation VDEFLors de la session budgétaire du vendredi 16 décembre, les élus du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain ont dénoncé la purge du budget de la formation professionnelle. 

En effet, Bruno Retailleau a décidé de baisser de 69 millions d’euros les autorisations d'engagement pour 2017 et 2018, par rapport à ce qui a été affecté en 2015. « Cette décision incompréhensible aura un impact très net sur le nombre de personnes formées au cours des 2 prochaines années, alors que le diagnostic impose de mettre le paquet sur la formation, et sur les structures de formation qui vont subir ces décisions de plein fouet » a expliqué Stella Dupont en fin de séance.

« Nous dénonçons ces décisions incompréhensibles. Bruno Retailleau fait sciemment le choix de couper les vivres des demandeurs d’emplois pour financer ses promesses électorales comme les routes. Si les effets ne seront pas visibles immédiatement, ce sont 5 000 chômeurs qui, à terme, ne pourront pas bénéficier de la formation dont ils ont pourtant besoin ! Cette décision est inadmissible ! C’est le contraire de ce qu’il faudrait faire pour résoudre la crise du chômage ! », conclut Christophe Clergeau.

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau #STX : il faut un pilier territorial qui associe aussi les citoyens des #PaysdelaLoire ps-paysdelaloire.fr/communiques-de…twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

clergeau
clergeau .@rbrancour le dit lui-même dans @OuestFrance : on vend des trains pour financer les routes #ToutEstDittwitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire @rbrancour ... et pour remplacer les trains quand ils tombent en panne ! 2/2