Compte administratif : la Région décroche et renonce à préparer l’avenir !

images/ahbon.jpgDes résultats financiers dans la moyenne des dernières années

La majorité régionale affiche une grande autosatisfaction et se félicite des résultats financiers de son compte administratif 2016. « Cette communication ne résiste pas à l’analyse qui démontre que ces résultats sont parfaitement comparables à la moyenne des années précédant à la fin du mandat de Jacques Auxiette » explique Frédéric Béatse, conseiller régional.

L’épargne brute est de 283 M€ quand la moyenne 2012-2015 est de 287M€. L’emprunt de 220 M€ est également dans la moyenne 2012-2015 (216M€). En outre, les résultats 2016 sont le fruit d’un contexte favorable :
• taux d’intérêts très bas (qui permettent d’économiser 4M€),
• recettes fiscales et de politiques régionales en hausse (+48M€),
• fin d’un cycle d’investissement sur le ferroviaire (-65M€).

« Contrairement à ce qu’a voulu faire croire la droite, la hausse de perspective de Standard and Poor’s s’explique pour l’essentiel par le bon contexte budgétaire et financier et par les solides acquis laissés par la précédente équipe » commente Frédérique Béatse.


Préparation de l’avenir :
La Région désinvestit et prend le risque du décrochage des Pays de la Loire

Si la majorité régionale surfe sur le contexte, elle a néanmoins opéré quelques réelles coupes, notamment dans le budget de fonctionnement. « Ces coupes ne sont pas le fruit d’une bonne gestion mais bien de choix politiques » explique Christophe Clergeau. 2016 est une année de transition. Les coupes expriment un désinvestissement régional sur les politiques qui permettent de préparer l’avenir avec une baisse de 11M€ des dépenses réalisées sur les sujets développement économique / recherche / innovation. Les coupes dramatiques dans la formation professionnelle n’apparaitront, elles, qu’en 2017.

Ce sont surtout les crédits votés pour l’avenir (AP) qui laissent craindre le pire. Ils sont en baisse de -38% sur le budget développement économique/Recherche/Innovation. Au sein de cet ensemble, le cas de la politique de recherche est particulièrement inquiétant comme l’illustre le diagramme ci-dessous sur les engagements de la Région (en baisse de 53% entre 2015 et 2016). Le début d’année 2017 ne nous rassure guère puisque le niveau d’engagement au 19 mai est extrêmement faible (10%).

« Alors que les autres Régions mettent toutes leurs forces dans la bataille pour attirer les investissements et les talents, la Région des Pays de la Loire semble renoncer. Le compte administratif 2016 amorce le désinvestissement de la Région sur les sujets d’avenir et annonce d’ores et déjà le décrochage des Pays de la Loire dans les années à venir si rien n’est fait ! » regrette Christophe Clergeau, Président de groupe. Il ajoute « Le budget supplémentaire ne vient malheureusement pas infléchir cette tendance ».

Partager

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire #STX : nous saluons la décision de nationaliser les Chantiers. Trouvons désormais une solution durable ! ps-paysdelaloire.fr/communiques-de…
clergeau
clergeau C'est une bonne décision ! Trouvons maintenant une solution durable pour les chantiers de Saint-Nazaire #STXtwitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

ViolaineLucas
ViolaineLucas #STX Nous ne devons pas prendre le risque de céder à d'autres notre savoir-faire. Pas d'accord 50/50 Fr/Italie.… twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté