Lettre d'information n°4 : La Région change de cap... et tourne le dos à l'avenir !

Lettre dinformation 4 1

Ces trois jours de session au Conseil régional n'ont fait que confirmer nos inquiétudes, devenues au fil des heures colère et révolte. Les entreprises, les jeunes et les chômeurs seront bien les victimes de la droite !

• Inquiétude d’abord de voir la majorité régionale tourner le dos à l'avenir, sabrer les budgets de l'économie et de la recherche, décider d'une année blanche pour les nouveaux travaux dans les lycées ;

• Colère ensuite face à l'obstination dans le démantèlement inexplicable du pack 15-30 : 5 millions d'euros de soutien enlevés à 70 000 jeunes et à leurs familles !

• Révolte face au sacrifice de la formation des chômeurs : dans les mois qui viennent, ce seront au moins 5000 chômeurs de moins qui seront formés chaque année. Avec cynisme la droite met en place le plan « 500 000 formations » avec l'argent de l'Etat mais fait des économies sur son propre budget pour financer ses promesses électorales comme les routes.

Au fil des mois, cette politique va malheureusement faire des dégâts humains terribles et montrer progressivement son caractère nocif pour les Pays de la Loire. En face, notre groupe est resté mobilisé, offensif et a proposé de nombreux amendements pour rétablir les budgets coupés. Nous poursuivons notre chemin, sans détour, avec le seul objectif de servir les Pays de la Loire. 


Christophe CLERGEAU
Président du groupe

Lire la lettre d'information dans son intégralité

Lettre d'information n°3 : Le Grand bazar régional

Capture décran 2016 10 28 à 09.45.13

Pendant des mois, Bruno Retailleau nous a raconté une belle histoire. On peut même dire qu’il a entretenu une fiction digne des plus grands films. Seulement voilà, presque un an après son élection, il est rattrapé par la réalité : la situation financière des Pays de la Loire est saine et le Gouvernement vient de décider de nouvelles ressources pour les Régions. À la clé, ce sont 130 millions d’euros supplémentaires d’ici 2020 pour les Pays de la Loire. Bruno Retailleau doit en tenir compte et revoir ses orientations budgétaires, désormais caduques.

La majorité doit reprendre son budget et mettre un terme au Grand bazar régional qu’elle a elle-même organisé. Les baisses constatées pour le développement économique ou encore, pour le transport ferroviaire sont des mauvais signaux adressés aux Ligériens. La Région doit écouter à nouveau les acteurs du territoire et se réveiller de l’hibernation dans laquelle elle est entrée. Les élus doivent cesser de considérer la Région comme un tremplin pour leurs ambitions nationales !

Le budget primitif de la mi-décembre sera l’opération vérité : nous voulons que le débat soit sérieux et à la hauteur des enjeux. La majorité doit désormais nous dire quelles sont ses priorités !

Christophe Clergeau
Président du groupe

Télécharger la lettre d'information

Lettre d'information n°2 : Au Conseil régional, une opposition utile !

Oui l’opposition peut imposer sa marque au Conseil Régional !
Etre dans l’opposition n’est pas facile tous les jours : le nier serait mentir ! Mais il y a certains jours où on se sent réellement utiles. Même dans l’opposition nous pouvons donner le « la » et faire progresser le débat autour de nos idées. C’est ce qui s’est passé lors de la deuxième journée de la session des 23 et 24 juin.
Après le coup de massue du Brexit, Bruno Retailleau a souhaité un échange à chaud sur le vote britannique dès l’ouverture de la session. Comme les Républicains, il a défendu la construction européenne à reculons. Heureusement qu’avec les centristes et les écologistes, nous étions mobilisés pour défendre les valeurs de l’Europe et le sens de son projet collectif. L’Europe doit changer mais l’Europe doit continuer !

La suite des débats a porté sur l’économie et l’industrie. Avec nos amis écologistes, nous avons profondément enrichi le vœu sur le Grand Port Maritime qui, à l’origine, se limitait à demander plus de pouvoir pour la Région. Ce vœu est devenu, grâce à nos apports, une vraie stratégie pour un port ambitieux au service de son territoire et des énergies renouvelables.

Concernant l’avenir du chantier de Saint-Nazaire, il aura fallu l’amendement de notre groupe pour que la majorité bouge et accepte de voter un vœu qui valide le principe d’une entrée possible de la Région au capital du chantier pour défendre l’emploi, les compétences et le centre de décision à Saint-Nazaire.

Enfin, nous avons proposé un vœu pour soutenir la révision de la directive sur les travailleurs détachés et faire reconnaître le principe « à travail égal salaire égal ». Gêné aux entournures sur ce sujet dont il cherche à faire son fonds de commerce, le FN n’a pas eu le courage de voter le vœu de soutien à la Commission européenne pour la pousser à maintenir son texte et le faire adopter le plus vite possible malgré l’opposition de 11 pays. Tous les autres groupes l’ont voté et j’en suis très heureux, la mobilisation continue !

Vous le voyez, notre groupe poursuit inlassablement son travail utile dans l’hémicycle !

Christophe Clergeau
Président du groupe

Télécharger la première lettre d'information

Lettre d'information n°1 : 6 mois après...

En six mois, on peut faire beaucoup de choses… mais on peut surtout défaire beaucoup de choses ! Depuis six mois, la majorité de Bruno Retailleau poursuit son chemin, sans en tracer la ligne, et s’évertue à faire des coups de communication. Agriculture, apprentissage, ruralité,… D’apparence – et seulement d’apparence – beaucoup a été fait ! Pourtant, cet agglomérat de mesures ne permet pas de répondre aux aspirations des ligériens.

La grandeur de l’action des élus locaux, c’est de savoir anticiper, de penser à l’avenir des jeunes, d’entretenir un climat de confiance avec les acteurs économiques, de fédérer les associations... Pourtant, il n’existe aucune réflexion globale : la réflexion sur l’emploi et la formation est réduite à la question de l’apprentissage. La politique culturelle ressemble de plus en plus à l’émergence d’un nouvel ordre moral dans lequel les associations devraient se plier aux désidératas des élus régionaux. La politique économique se limite désormais au soutien des acteurs économiques, sans engager de réflexions sur ce qui fait la réussite de notre région dans ce domaine et permet de créer de l’emploi. Enfin, le soutien au territoire se limite au plan routier et au soutien de quelques projets, sans pour autant avoir une politique active auprès de ceux qui inventent et innovent au cœur des territoires.

Depuis six mois, vos élus régionaux d’opposition sont actifs et mobilisés. Nous préparons des textes de propositions pour alimenter les débats. Nous amendons les textes soumis aux votes et lorsque cela va dans le bon sens : nous les votons ! Opposition crédible. Opposition inventive. Opposition constructive. Opposition vigilante ! Vous nous avez élus pour cela, nous nous y employons ! C’est pourquoi, nous vous proposons de temps en temps, une lettre d’informations qui vous permettra d’en savoir plus sur l’action régionale. Bonne lecture !

Christophe Clergeau
Président du groupe

Télécharger la première lettre d'information

Retrouvez-nous sur facebook :