Forum mondial des femmes francophones et Rencontres France-Acadie

Depuis 1998, nous fêtons tous les 20 mars, la journée internationale de la francophonie. La grandeur de l'espace francophone est source de richesses et d'échanges, mais également de fortes disparités sur de nombreux plans. À cette occasion, la Conseillère régionale Ina Sy a pris part au Forum mondial des femmes francophones et aux Rencontres France-Acadie, en tant que membre de la Commission régionale Stratégie européenne et internationale.

Mercredi plus de 400 femmes se sont rassemblées à Paris autour de Yamina Benguigui, Ministre déléguée à la francophonie, et d'Abdou Diouf, Président de l'OIF, pour débattre de la situation des 120 millions de femmes francophones de par le monde, prendre conscience des disparités, et valoriser les initiatives visant à améliorer les conditions des plus défavorisées.

 

Ont suivi jeudi et vendredi, à Nantes cette fois, les Rencontres France-Acadie. S'intéressant à la relation entre langue et outils numériques, Ina Sy a soutenu l'importance des nouvelles technologies, qui représentent une réelle chance d'enrichissement pour la langue, en facilitant les échanges. « Nous avons pu le constater à travers l'action régionale : en lançant un partenariat entre lycéens des Pays de la Loire et du Yucatan au Mexique, c'est un véritable lien que nous avons initié, une relation qui a perduré à l'initiative des jeunes eux-mêmes, par l'intermédiaire des réseaux sociaux qu'ils ont à leur disposition ! La même chose pourrait être lancée avec d'autres peuples, francophones, acadiens peut-être : grâce â ces outils, il ne nous reste qu'à amorcer la communication pour qu'ils se l'approprient d'eux-mêmes ! » Échanges scolaires et universitaires, culturels, coopération en termes d'éducation, de santé, de protection de l'environnement, ou encore soutien à la gouvernance et la démocratie locale... : Ina Sy a rappelé, lors de la clôture des Rencontres France-Acadie, que l'action régionale va bien en ce sens, qu'il s'agisse des partenariats francophones (Tunisie, Burundi) ou bien non francophones (Inde, Chine, Mexique).

« La Francophonie ne doit pas être un concept vieillissant et rester enfermée dans les musées ou dans les livres : elle doit vivre et enrichir le monde ! » La Conseillère régionale a bien précisé que l'espace francophone, regroupant 77 pays, a également un large potentiel économique. Partager une même langue favorise les affaires ; c'est donc aussi sur une politique de valorisation de l'internationalisation de l'économie et de développement des filières d'excellence que la Région mise pour mettre en avant la Francophonie.

Partager

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire Manifestation anti-éolien #Vendée : nous soutenons le développement des éoliennes ps-paysdelaloire.fr/communiques-de… @ericthouzeau @ebouchaud
ericthouzeau
ericthouzeau Développer l'éolien et toutes les énergies renouvelables ericthouzeau.eu/developper-leo…

Retweeté

clergeau
clergeau Salon @lavalvirtual s'exporte en #Chine #Qingdao. Beau travail collectif...que la Région abandonne ouest-france.fr/high-tech/lava… @JacquesAuxiette

Retweeté