Éric Thouzeau : "un Parc Naturel Régional Estuaire pour préserver la qualité de vie des habitants, les aider à concilier le développement de leurs activités avec la sauvegarde d'un environnement fragile"

Parmi les points de repères et d’ancrage majeurs des habitants de notre région, la Loire, qui traverse les Pays de la Loire de part en part, est sans nul doute l’un de ceux qui fédère le plus. La Loire est un patrimoine unique qu’il faut savoir préserver et sauvegarder. C’est aussi un poumon industriel de notre région. L’idée d’un Parc naturel sur ce territoire faisait partie du programme de l’équipe de Jacques Auxiette. Elle avait été également mise en débat lors Assises régionales de la Loire en 2011,  L’actuel débat initié par Nantes Métropole sur la Loire peut aussi être l’occasion d’approfondir une réflexion commune sur tout le territoire estuarien. .

Au-delà des débats, l’action. Sur ce sujet, l’institution régionale n’est pas en reste, puisque la valorisation du fleuve est engagée dans de nombreuses actions régionales, qu’elles visent des objectifs environnementaux, économiques, ou touristiques. Pour aller plus loin, le Conseil régional a enrichi ses 60 engagements de mandature avec 15 nouvelles mesures, parmi lesquelles figure la réaffirmation de la volonté de créer un Parc Naturel Régional de l’Estuaire de la Loire. Depuis, une étude de faisabilité a été lancée et la discussion s’est ouverte avec les acteurs locaux entre forums, rencontres et débats. Mercredi matin, Éric Thouzeau, élu régional référent sur les parcs naturels, a accueilli les représentants des collectivités à l’Hôtel de Région afin de poursuivre la discussion et de rendre compte des premiers résultats de cette étude. « La création d’un parc dure quatre à cinq ans, a-t-il rappelé. Pour créer un vrai projet de territoire qui saura fédérer les élu-e-s, toutes les forces économiques et sociales locales, les associations environnementales, les usagers des espaces naturels, et bien sûr les citoyens, il était primordial de prendre le temps d’un vrai débat sur le territoire pour pouvoir répondre à la question : Oui ou non un PNR ? »

Pour préserver la qualité de vie des habitants, les aider à concilier le développement de leurs activités avec la sauvegarde de l’environnement fragile dans lequel ils évoluent, c’est bien d’un projet de territoire dont il est question. Loin de vouloir imposer un projet hors sol, le Conseil régional souhaite mobiliser et structurer les énergies autour de ce patrimoine naturel et culturel exceptionnel, mais fragile, et parfois même menacé. Représentant le Président Jacques Auxiette, Christophe Clergeau, 1er Vice-président du Conseil régional, était également présent pour montrer toute l’importance accordée à ce projet : « Le territoire de l’Estuaire peut être exemplaire en termes de réponse aux enjeux du développement durable, au regard de ses réalités économiques (industrielles, touristiques, agricoles, ou encore de la pêche), démographiques, environnementales. Un tel projet de territoire permettra d’inscrire dans la durée la capacité collective à affronter ces enjeux. C’est une ambition utile, au service du plaisir de vivre sur le territoire, mais également en lien direct avec le développement des services de proximité et de l’emploi, puisqu’il est démontré que l’identité née d’un PNR a un impact direct sur le tourisme et la valorisation des produits issus du territoire. »

 

Ces derniers mois, les principales collectivités concernées ont démontré leur volonté de discuter collectivement, et ce mercredi, le débat s’est approfondi. Comment définir le périmètre envisageable pour un PNR Estuaire ? Faut-il le restreindre aux zones humides, ou bien l’élargir au Pays de Retz, voire au littoral ? Comment les différents acteurs locaux, institutionnels, associatifs, professionnels et citoyens perçoivent-ils ce projet ? Comment mobiliser les collectivités concernées pour élaborer une charte, un programme d’actions qui orientera la vision portée collectivement autour de ce PNR ?

C’est maintenant aux collectivités territoriales de se saisir pleinement de cette réflexion, initiée par l’institution régionale, sur l’opportunité de créer un Parc Naturel Régional de l’estuaire de la Loire et du lac de Grand Lieu L’étude de faisabilité a conclu qu’il y avait place pour un tel PNR. Toutes les conditions semblent donc réunies pour de poursuivre collectivement la  démarche engagée.

 

Lire aussi :

Inauguration de la Réserve Naturelle Régionale de la Pointe Saint-Gildas à Préfailles

Partager

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau Salon @lavalvirtual s'exporte en #Chine #Qingdao. Beau travail collectif...que la Région abandonne ouest-france.fr/high-tech/lava… @JacquesAuxiette

Retweeté

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire Pour en savoir plus sur l'invité, découvrez le #labofilloniste ! @BrunoRetailleau #LEmissionPolitique 👉… twitter.com/i/web/status/8…
pspaysdelaloire
pspaysdelaloire 📖 Le saviez-vous ? @BrunoRetailleau a lu notre cahier n°2 de la série Laboratoire filloniste. Et vous ?! 👉… twitter.com/i/web/status/8…