Voeu Notre-Dame-des-Landes

Voeu 2La majorité régionale a proposé un vœu pour déplorer la non-action du gouvernement sur le dossier « Notre-Dame des Landes » et demander à ce que les travaux puissent enfin démarrer.

Même si la majorité n’a pas souhaité nous associer à la rédaction de ce vœu, nous avons choisi de le voter, en considérant qu’il est de la responsabilité du gouvernement de passer de la parole aux actes et de faire enfin évacuer la ZAD.

Les habitants de Loire-Atlantique ont voté, de nombreux jugements ont été rendus, la légalité du projet a été confirmée,… Que nous faut-il de plus ? Il est maintenant temps de dire les choses avec fermeté et d’agir !

Lire la lettre d'information dans son intégralité

Amendements : Un autre budget est possible

UnautrebudgetestpossibleNotre groupe a déposé 28 amendements lors de cette session budgétaire. L’objectif premier de ces amendements était de montrer qu’un autre budget était possible, davantage tourné vers l’avenir. En prenant de l’argent sur les routes et le patrimoine notamment, nous avons proposé d’augmenter le budget des lycées, de la recherche et de la formation des demandeurs d’emploi mais aussi de rétablir les différents pass du Pack 15-30. Nous avons par ailleurs proposé de nombreux amendements sur les plans proposés par la majorité, notamment sur la transition énergétique (aides à la rénovation énergétique des logements pour les foyers modestes, livret d’épargne pour investir dans des projets locaux de transition énergétique…). Un seul a été retenu : un amendement permettant de privilégier les projets d’énergie renouvelables portés par les citoyens. Nous continuons le combat !

Lire la lettre d'information dans son intégralité

Lettre d'information n°3 : L'amendement Cordemais

Cordemais

Nous avons déposé un amendement budgétaire pour permettreà la Région d’engager 100 000 euros pour soutenir la démarche de la direction de la centrale et des salariés. Cette somme aurait permis à la centrale de poursuivre son expérimentation de conversion biomasse. Malheureusement, la majorité a rejeté cet amendement. 

Nous regrettons son refus de voter immédiatement des crédits malgré l’urgence de la situation. Néanmoins, notre initiative n’aura pas été vaine. La Région s’est effivement engagée à cofinancer une étude sur les potentialités d’approvisionnement en déchets verts et leur sécurisation. Une bonne nouvelle pour l’environnement et pour l’emploi !

 

Découvrez la lettre d'information dans son intégralité

La Région change de cap… et tourne le dos à l’avenir !

régiontourneledosC’est fait ! Le budget 2017 a été adopté par la majorité. Plusieurs jours après, le constat amer d’un changement de cap est bien visible.

Oui, avec ses décisions, Bruno Retailleau fait plusieurs victimes : les entreprises, les demandeurs d’emplois, les jeunes et leurs familles. Il fait le choix de réduire les budgets du développement économique, de la formation professionnelle et de l’éducation pour renforcer les infrastructures, notamment les routes, pour répondre à ses promesses de campagne. Notre groupe s’est mobilisé contre ces choix budgétaires :

-          Contre le coup d’arrêt des politiques de soutien au développement économique (- 21%) et à la recherche (- 39%) : la Région arrête de préparer l’avenir, recule et renonce aux emplois de demain ;

-          Contre les coupes sombres dans la formation des chômeurs : pour 2017 et 2018, ce sont 69 millions d’euros qui ont été amputés du budget sur le dos des demandeurs d’emplois ;  

-          Contre l’abandon de l’ambition éducative : la Région prévoit une année blanche pour les futurs travaux de rénovation et d’amélioration dans les lycées avec seulement 19 millions d’euros en 2017, contre 105 en 2015 ;

-          Contre le démantèlement du Pack 15/30 qui privera des milliers de jeunes d’un coup de pouce pourtant souvent bien venu, voire indispensable !

La Région est la victime de la campagne nationale de Bruno Retailleau, coordinateur de la stratégie de François Fillon. Il utilise les Pays de la Loire comme un laboratoire d’idées : c’est le cas avec ses propos tenus sur le temps de travail des agents du Conseil régional. C’est aussi le cas avec la polémique sur la libéralisation des TER en Pays de la Loire qui divise inutilement les Ligériens.

Quand Bruno Retailleau fait le choix de la rupture avec les jeunes, avec le monde éducatif, nous faisons le choix de la responsabilité en proposant de réorienter la politique régionale. C’est pourquoi, nous avons fait de nombreux amendements pour rajouter de l’argent sur les compétences obligatoires que sont le développement économique, la formation professionnelle et l’éducation à la place des infrastructures et des routes.

*Les comparaisons ont été effectuées sur la base du budget 2015, dernier budget de Jacques Auxiette, et du budget 2017, premier véritable budget de Bruno Retailleau.

 

Lire la lettre d'information dans son intégralité

Lettre d'information n°3 :Vœu sur l'accueil des migrants

Migrants
Avec le groupe « écologiste et citoyen », nous avons formulé un voeu afin que le Conseil régional prenne toute sa part et réponde aux demandes des communes pour les accompagner dans l’accueil des migrants. Ce voeu a été rejeté par la majorité régionale, ignorant ainsi l’urgence de la situation et les valeurs de solidarité de notre République.

Ni « Les Républicains », ni l’UDI n’ont souhaité s’engager à nos côtés pour soutenir ces populations victimes de persécutions de guerres dans leurs pays de naissance. Parallèlement, le Front National avait déposé le voeu inverse. Il a heureusement été rejeté.

 

Découvrez la lettre d'information dans son intégralité

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau #STX : il faut un pilier territorial qui associe aussi les citoyens des #PaysdelaLoire ps-paysdelaloire.fr/communiques-de…twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

clergeau
clergeau .@rbrancour le dit lui-même dans @OuestFrance : on vend des trains pour financer les routes #ToutEstDittwitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire @rbrancour ... et pour remplacer les trains quand ils tombent en panne ! 2/2