Lettre d'information n°3 : L'amendement Cordemais

Cordemais

Nous avons déposé un amendement budgétaire pour permettreà la Région d’engager 100 000 euros pour soutenir la démarche de la direction de la centrale et des salariés. Cette somme aurait permis à la centrale de poursuivre son expérimentation de conversion biomasse. Malheureusement, la majorité a rejeté cet amendement. 

Nous regrettons son refus de voter immédiatement des crédits malgré l’urgence de la situation. Néanmoins, notre initiative n’aura pas été vaine. La Région s’est effivement engagée à cofinancer une étude sur les potentialités d’approvisionnement en déchets verts et leur sécurisation. Une bonne nouvelle pour l’environnement et pour l’emploi !

 

Découvrez la lettre d'information dans son intégralité

Lettre d'information n°3 :Vœu sur l'accueil des migrants

Migrants
Avec le groupe « écologiste et citoyen », nous avons formulé un voeu afin que le Conseil régional prenne toute sa part et réponde aux demandes des communes pour les accompagner dans l’accueil des migrants. Ce voeu a été rejeté par la majorité régionale, ignorant ainsi l’urgence de la situation et les valeurs de solidarité de notre République.

Ni « Les Républicains », ni l’UDI n’ont souhaité s’engager à nos côtés pour soutenir ces populations victimes de persécutions de guerres dans leurs pays de naissance. Parallèlement, le Front National avait déposé le voeu inverse. Il a heureusement été rejeté.

 

Découvrez la lettre d'information dans son intégralité

Dans la presse, mardi 3 février 2015 : Jacques Auxiette, Christophe Clergeau, Patrick Delpech

Pays de la Loire

"La Région veut investir 557 millions cette année", Jacques Auxiette, Christophe Clergeau, Patrick Delpech, Ouest-France du 3 février 2015.

"Région : 2015, année utile", Jacques Auxiette, Christophe Clergeau, Patrick Delpech, Presse-Océan du 3 février 2015.

 

Lettre d'information n°3 : Notre dossier Grand bazar régional

Bazarrégional

Neuf mois après l’arrivée aux commandes de la nouvelle équipe, c’est le Grand Bazar au Conseil régional ! Un Président de Région absent alors que tout est centralisé autour de lui ; des élus tournés vers les élections législatives ; des services qui ont pour seule commande de pratiquer des coupes sombres ; des acteurs qui ne savent plus qui contacter… la machine régionale se grippe et s’immobilise peu à peu.

Bruno Retailleau centralise tout alors qu’il n’est souvent pas là. Les élus n’ont pas de délégations de signatures. Ils n’obtiennent pas de réponses à leurs questions, ni de décisions. Cela entraine une paralysie inquiétante pour l’action régionale.

Les élus majoritaires ne s’intéressent pas à la Région et sont davantage préoccupés par les échéances électorales qui arrivent, Bruno Retailleau en tête. 1 sur 6 est candidat aux législatives !

Les agents quittent la Région. Certains agents s’en vont car ils ne s’y retrouvent plus. Ils sont en attente des arbitrages des élus… qui se résument souvent à ralentir les dossiers

La Région entre en hibernation : dans de nombreux domaines, la droite a fait le choix de ralentir voire même de s’arrêter. On nous promettait d'agir vite mais au bout de quelques mois, tout est plus lent, tout est plus compliqué. Nous constatons avec regret que la Région s’immobilise et entre en hibernation.

Dès ce budget 2016, les coupes sont massives dans les secteurs majeurs tels que le développement économique, les territoires ou encore les transports ferroviaires : -61% pour l’innovation et les filières de l’énergie ; -64% pour les infrastructures ferroviaires  et -43% pour le développement territorial. Nous déplorons une année blanche pour le développement de notre région

 

Découvrez la lettre d'information dans son intégralité

Dans la presse, mercredi 14 janvier 2015 : Christophe Clergeau

Loire-Atlantique

"L'autoroute Montoir-Gijon refait surface", Christophe Clergeau, Ouest-France du 14 janvier 2015

"Montoir-Gijon : La reprise de la ligne à l'étude", Christophe Clergeau, Presse-Océan du 14 janvier 2015

Retrouvez-nous sur facebook :