Scandale en Pays de la Loire : Bruno Retailleau supprime le financement de la formation de 6 720 chômeurs !

formationchômeursAu moment du débat sur le budget 2017, nous avions dénoncé la baisse massive des crédits de la formation des chômeurs, en annonçant que cela conduirait à remettre en cause au moins 5 000 formations de demandeurs d’emploi.

Les informations que nous avons pu recouper nous permettent d'affirmer qu'au cours de la préparation budgétaire les conséquences de ces réductions de crédits ont été précisément chiffrées à 6 720 demandeurs d'emplois formés en moins (sur 24 600 actuellement) et que ces éléments de chiffrage ont été portés à la connaissance de l'exécutif régional.

Nous savons donc désormais précisément ce que vont être les conséquences de la baisse de 69 millions d’euros des crédits budgétaires consacrés à la formation professionnelle des chômeurs que l'assemblée régionale a voté en décembre 2016 (cf. annexe 1). Nous ne le savons que maintenant car cette information sur le nombre de chômeurs formés en 2017 et 2018 a été cachée à l'assemblée régionale malgré nos questions répétées. Bruno Retailleau était parfaitement informé des conséquences de ces choix budgétaires, et il a, en toute connaissance de cause, décidé de supprimer le financement de la formation pour 6 720 chômeurs.


Cette baisse du volume des formations des chômeurs aura des conséquences terribles pour les organismes de formation professionnelle où 400 à 500 emplois seront mécaniquement remis en cause au regard des montants financiers concernés. De nombreux centres de formation risquent de fermer d'ici à l'automne 2017.


Une décision délibérée de supprimer la formation de 6 720 chômeurs, une information cachée aux élus régionaux lors de leur vote, un risque de suppression de 400 à 500 emplois dans les centres de formation, cette accumulation de pratiques choquantes constitue un véritable scandale politique.


Les chômeurs sont sacrifiés dans le plus grand secret pour financer les promesses électorales de la droite, montrant ainsi le vrai visage de la nouvelle majorité.


Ces choix et cette pratique préfigurent-ils la politique de François Fillon s’il était élu Président de la République ? Bruno Retailleau raconte partout que les Pays de la Loire sont le laboratoire de mise en oeuvre du programme de François Fillon. Les chômeurs de la France entière sont prévenus.

 

 

Plan 500 000 : Bruno Retailleau fait oeuvre de cynisme !

Au moment même où la Région des Pays de la Loire mettait en oeuvre le plan 500 000 formations pour les demandeurs d'emploi avec l'argent des partenaires sociaux et de l'Etat, Bruno Retailleau préparait dans le plus grand secret la baisse de la formation des chômeurs sur le budget régional. Ce cynisme laisse sans voix.
Pour obtenir cette délégation de la part de l'Etat, Bruno Retailleau avait signé un accord prévoyant le maintien par la Région en 2016 d'un niveau de dépenses pour la formation des chômeurs au moins égal à celui de 2015. Cet engagement ne sera pas tenu, car les crédits disponibles en 2016, et qui ne sont jamais totalement dépensés, étaient inférieurs de 2M€ à ceux effectivement dépensés en 2015.

 

Partager

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau .@BrunoRetailleau baisse les subventions @leplanning, @SolidariteSida et Santé Info Solidarité. Santé et prévention… twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

SimonRobic
SimonRobic Voilà ce que fait la droite dans les Pays de la Loire. twitter.com/pspaysdelaloir…

Retweeté