En supprimant son soutien au logement social, la Région abandonne les foyers modestes

Quartier RezéLa majorité régionale a voté, en fin de semaine dernière, lors de la commission permanente du 3 février, l’abrogation de deux règlements du Conseil régional :

• Le règlement d’aide à la réhabilitation thermique du parc locatif social
• Le règlement du Fonds régional d’accompagnement du logement social (FRALS)

Ces deux décisions vont avoir un impact direct sur le pouvoir d’achat et le cadre de vie des familles ligériennes les plus modestes.

Lire la suite : En supprimant son soutien au logement social, la Région abandonne les foyers modestes

Bourses Envoléo : la Région réduit encore le soutien à la mobilité des jeunes !

EnvoléoEn deux ans, le budget alloué au financement du dispositif « Envoléo » a baissé de 1,2 millions d’euros, soit 600 bourses de moins ! Lors de la commission permanente du 3 février, la majorité a décidé de réduire de moitié les aides Envoléo attribuées pour les étudiants qui partent dans le cadre d’Erasmus+.

Avant, on pouvait cumuler 1 000 euros avec une bourse Erasmus+. Désormais, cela ne sera plus possible et les étudiants devront se contenter de 500 euros. Pourtant, ce principe permettait aux établissements d’avoir une plus grande souplesse pour adapter les aides en fonction des coûts des destinations et de la situation personnelle des étudiants.

C’est donc une décision qui va à l’encontre du pouvoir d’achat des étudiants. Elle dissuadera de nombreux jeunes de partir à l’étranger pour faire leurs études et profiter d’une ouverture culturelle indispensable. Une fois encore, c’est un choix de rupture et de repli sur soi qui est incompréhensible !

 

Christophe Clergeau
Président du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain
Conseiller régional

 

Lire la suite : Bourses Envoléo : la Région réduit encore le soutien à la mobilité des jeunes !

Scandale en Pays de la Loire : Bruno Retailleau supprime le financement de la formation de 6 720 chômeurs !

formationchômeursAu moment du débat sur le budget 2017, nous avions dénoncé la baisse massive des crédits de la formation des chômeurs, en annonçant que cela conduirait à remettre en cause au moins 5 000 formations de demandeurs d’emploi.

Lire la suite : Scandale en Pays de la Loire : Bruno Retailleau supprime le financement de la formation de 6 720...

Technocampus acoustique : une victoire pour l’opposition régionale !

technocampus acoustiqueLe Conseil régional des Pays de la Loire a annoncé que le Technocampus acoustique serait bien réalisé. L’année dernière, les élus régionaux d’opposition et sarthois s’étaient offusqués du choix de Bruno Retailleau de suspendre les discussions.


En décidant d’aller au bout de ce projet, Bruno Retailleau a enfin entendu la voix de bon sens portée par les élus de l’opposition régionale. Il aurait mieux fait de nous écouter dès le départ, plutôt que de tergiverser et de faire perdre une année au territoire. Les bénéfices pour l’emploi seront importants, il aurait été dommage de s’en priver !

 


Christophe Clergeau
Président du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain
Conseiller régional

Fincantieri ne doit pas devenir l'actionnaire majoritaire du chantier de Saint-Nazaire

Que Fincantieri it déposé la seule offre de reprise du chantier naval de Saint-Nazaire est une mauvaise nouvelle. Fincantieri n'a pour le moment jamais su apporter les garanties nécessaires pour la poursuite du projet industriel du chantier et de ses diversifications vers les énergies marines renouvelables, pour le maintien de l'emploi, de la R&D, et des centres de décision à Saint-Nazaire.

L'Etat doit s'opposer à ce rachat et faire émerger une solution alternative régionale et nationale. Si Fincantieri devait être retenu, il ne doit pas être l'actionnaire majoritaire.

Dans tous les cas DCNS, MSC et RCCL doivent figurer au capital du chantier.

Dans tous les cas, l'actionnariat du chantier doit comprendre un pilier local autour de la région des Pays de la Loire, pilier garant de l'ancrage territorial du chantier.

L'État et la Région des Pays de la Loire ont depuis des mois refusé de travailler sérieusement à l'émergence d'une alternative régionale et nationale. Ils ont joué aux apprentis sorciers et se sont mis en situation de dépendance vis-à-vis des repreneurs étrangers, ils sont aujourd'hui pris au piège. Il leur revient de changer leur fusil d'épaule et de reprendre l'initiative pour préserver ce fleuron de l'industrie nationale et cet acteur déterminant de l'industrie régionale.

Christophe Clergeau
Président du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain
Conseiller régional

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau #STX : il faut un pilier territorial qui associe aussi les citoyens des #PaysdelaLoire ps-paysdelaloire.fr/communiques-de…twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

clergeau
clergeau .@rbrancour le dit lui-même dans @OuestFrance : on vend des trains pour financer les routes #ToutEstDittwitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire @rbrancour ... et pour remplacer les trains quand ils tombent en panne ! 2/2