Le FN au Conseil régional des Pays de la Loire : petit florilège

La dernière session du Conseil régional a permis de tirer les enseignements du premier budget présenté par la droite. Elle a également été l’occasion d’observer comment se comporte l’extrême-droite dans l’hémicycle régional. Actions éducatives, Culture, associations, égalité femmes-hommes… l’extrême-droite ne nous a pas déçus sur sa vision rétrograde de la société !

Actions éducatives : Le FN a fait disparaître le terme de « vivre-ensemble » des actions éducatives, par le biais d’un amendement de compromis voté avec la droite (voir le récit complet). Pour justifier cette suppression, le FN affirme : « Le « vivre-ensemble », tel qu’invoqué à satiété par bien des responsables politiques, ne renvoie pas seulement à la coexistence pacifique sur un même territoire de communautés culturelles diverses, il revient à avaliser un recul majeur de notre république relativement à l’exigence d’assimilation de tous à la nation française ».

Culture : le FN a dénoncé, comme il l’avait déjà fait dans un communiqué de presse, le soutien à des compagnies « d’un goût très discutable » et à une « culture un peu malsaine ». Brigitte Neveux, à l’origine de la polémique, a jugé bon de qualifier « d’artistes autoproclamés » les acteurs de la région qui ont daigné témoigner leur indignation.
Le FN a par ailleurs déposé un amendement visant à faire inscrire (notamment) la phrase suivante dans un rapport : « la culture est principalement un lieu de transmission et d’enracinement régional ». La droite a répondu qu’elle ne voterait pas cet amendement car il n’était pas rattaché au bon rapport… tout en indiquant qu’elle n’était pas en désaccord sur le fond de ce dernier !

Associations : le FN a fait plusieurs amendements pour demander la suppression du soutien de la Région à des associations jugées non convenables, parce qu’elles « s’autorisent à communiquer » contre le FN.
Il souhaite en complément une quasi mise sous tutelle des associations en interdisant toute association bénéficiant de fonds de la Région, d’exprimer des opinions politiques. Il propose ainsi d’ajouter la mention suivante aux règlements des Pays de la Loire « Toute association bénéficiant d’un soutien financier de la Région […] s’engage à respecter une totale neutralité politique et renonce à toute prise de position politico-électorale envers tous les partis politiques et leurs candidats ». Si cette obligation n’est pas scrupuleusement respectée, la subvention annuelle sera supprimée ou devra être remboursée en totalité si elle a été versée ». Cet amendement a été heureusement rejeté.

Egalité femmes-hommes : Lors de la présentation du rapport sur l’égalité entre les femmes et les hommes, Pascal Gannat a révélé toute la force de la pensée du Front National dans ce domaine. Ainsi le rapport est pour lui « un excellent concentrée des visées idéologiques de gauche ». « J’ai beaucoup ri ou souri en lisant ce rapport » annonce-t-il avant de s’en prendre aux associations luttant contre les violences faites aux femmes ou travaillant sur la prévention dans le domaine de la sexualité : « leur professionnalisme est proche de zéro » et elles « contreviennent à la responsabilité parentale des mineurs ».
Il conclut d’une formule dont il a seul le secret : « La femme bobo qui est votre modèle, lorsque sa chaudière est en panne, elle a un plombier macho »… comprenne qui pourra !

Premier compromis entre Droite et FN au Conseil Régional pour effacer le "vivre ensemble" des axes des politiques éducatives régionales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acte 1 :  Le Front National propose un amendement pour modifier l'intitulé de l'axe 1 des actions éducatives régionales en remplaçant "laïcité, citoyenneté et vivre ensemble" par "laïcité, citoyenneté, et assimilation républicaine"

Intermède : avant d'aller plus loin, lisez bien l'exposé des motifs de cet amendement qui vaut le détours...

 

Acte 2 : la droite suggère de sa propre initiative un compromis avec le Front National pour remplacer "vivre ensemble" par "unité républicaine".

 

Acte 3 : Droite et FN unissent leurs voix pour enterrer le "vivre ensemble" et adopter cet amendement malgré l'opposition des deux groupes de gauche. Le Front National se réjouit bruyamment de cette première victoire.

 

Question : pourquoi la droite a-t-elle cherché ce compromis avec le Front National ?

1ère journée de session budgétaire : communication, renoncement, régression

Hier, nous avons examiné les grandes lignes de la nouvelle majorité en Pays de la Loire : un budget de communication, un budget de renoncement, un budget de régression.

Au-delà de la polémique stérile sur la "dette cachée", soutenue uniquement par François Pinte, les élus ont débattu du budget 2016 et des politiques de la droite.

Les vrais sujets, ce sont les fausses économies et les vraies coupes qui s’attaquent tant aux solidarités et à la cohésion qu’aux moteurs de la croissance et donc à l’emploi.

Lire la suite : 1ère journée de session budgétaire : communication, renoncement, régression

Audit Ernst & Young : il n’y a pas de dette cachée !

Jacques AuxietteReçu ce matin, à sa demande, par le cabinet Ernst & Young qui réalise un audit financier du Conseil régional des Pays de la Loire à la demande de la nouvelle majorité, Jacques Auxiette a tenu à faire quelques mises au point.


"Au cours de cet entretien, j'ai pu constater que les auditeurs du cabinet EY se sont attachés à présenter de façon objective la réalité des engagements financiers du Conseil régional. La dette des Pays de la Loire est maîtrisée et mesurée (aux environs de 6 années d'endettement). Les décisions prises par la précédente majorité pour faire face à la croissance démographique exceptionnelle de notre territoire sont connues, avec en premier lieu la construction de 5 nouveaux lycées pour accueillir près de 15 000 lycéens supplémentaires.

Bruno Retailleau considère que ces engagements constituent une "dette cachée". Pire, il évoque une volonté de ma part de "dissimuler" des engagements et d'avoir fait voter des "comptes insincères".

Lire la suite : Audit Ernst & Young : il n’y a pas de dette cachée !

Plus d'articles...

  1. Bonne année 2016 !

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

clergeau
clergeau #STX : il faut un pilier territorial qui associe aussi les citoyens des #PaysdelaLoire ps-paysdelaloire.fr/communiques-de…twitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

clergeau
clergeau .@rbrancour le dit lui-même dans @OuestFrance : on vend des trains pour financer les routes #ToutEstDittwitter.com/i/web/status/8…

Retweeté

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire @rbrancour ... et pour remplacer les trains quand ils tombent en panne ! 2/2