4500 chambres étudiantes et 3203 logements : 10 ans que le Conseil régional améliore l’autonomie des jeunes

Chloé Le BailLa crise du logement ne connaît pas de répit. La jeunesse se paupérise, comme une partie de notre société, ce qui influe sur ses conditions d'hébergement, et donc sur sa réussite.

Mercredi 4 février 2015, la Vice-présidente du Conseil régional Chloé Le Bail a participé à l'inauguration de la cité universitaire Launay-Violette, à Nantes. La restructuration de cet équipement a fait l'objet de deux aides régionales, d'un montant de 4,16 millions d'euros, ce qui représente 44 % du coût total de l'opération.

Ces aides s'inscrivent dans le cadre de la volonté régionale d'accompagner les jeunes dans leur autonomie. En effet, depuis 2005, le Conseil régional des Pays de la Loire a engagé une politique volontariste en faveur du logement des jeunes. Ce choix politique s'est notamment traduit en 2011 par l'instauration du « Pack 15-30 ».

Après deux conventions pluriannuelles pour la rénovation des logements étudiants– signées entre la Région, le CROUS et le Conseil général de la Loire-Atlantique en 2007 et 2013 - les Pays de la Loire ont versé près de 41 millions d'euros pour la rénovation de 1871 chambres et la création de 2600 autres.

Les Pays de la Loire soutiennent également les bailleurs sociaux qui construisent des logements étudiants, lorsqu'ils permettent l'accueil d'étudiants boursiers ou étrangers. Ce sont au total 19,8 millions d'euros qui ont été utilisés pour aider à la construction de 3 203 logements.

A l'occasion de cette cérémonie, Chloé Le Bail a rappelé que la responsabilité de tous les acteurs du secteur est de faire du logement, un droit pour tous. Dans ce domaine, qui dépasse largement la question sociale pour rejoindre des problématiques économiques et environnementales, l'excellence et l'exemplarité sont des obligations. C'est ce que fait la Région depuis 10 ans au travers de ses politiques publiques en faveur du logement des étudiants.

Inauguration de la Place Rosa Parks à Nantes : créer les conditions de la cohésion sociale et du bien-vivre ensemble

Catherine Piau, aux côtés de David Martineau et Johanna Rolland, pour l'inauguration de la place Rosa Parks à Nantes

 

Samedi 4 octobre, la Conseillère régionale Catherine Piau, membre de la Commission « Solidarités, santé et égalité des droits », était dans le quartier Malakoff à Nantes pour l'inauguration de la Place Rosa Parks. Avec un nouveau centre commercial, des bureaux, et près de 150 nouveaux logements, la place flambant neuve est le nouveau cœur du quartier Malakoff. La Place Rosa Parks, financée à hauteur de 505 286 € par le Conseil régional dans le cadre du Contrat Régional d'Agglomération signé entre Nantes Métropole et le Conseil régional, s'inscrit dans un projet plus global de requalification du quartier Malakoff.

Depuis le début des années 2000, Malakoff est en effet au cœur d'un Grand Projet de Ville qui a profondément transformé le quartier après plus de dix ans de travaux de requalification urbaine. D'un quartier enclavé entre une voie ferrée et un grand boulevard, Malakoff est aujourd'hui devenu un quartier ouvert sur la ville et sur la Loire. Ce projet s'inscrit ainsi pleinement dans la politique régionale de soutien au développement urbain : il a été soutenu financièrement depuis 2004 par le Conseil régional dans le cadre de la politique de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Catherine Piau a rappelé que, grâce à la rénovation du quartier, « une vraie cohésion sociale s'est créée, avec des services publics très présents (Maison des Haubans, gymnase, Pôle médico-social...), et des commerces de proximité qui sont de retour et qui participent au bien-vivre ensemble de Malakoff ».

La Région des Pays de la Loire mène une politique volontariste en faveur du logement, en allant bien au-delà de ses compétences obligatoires. « Rénover et favoriser les constructions de résidences sociales, favoriser les initiatives à destination des jeunes travailleurs et des étudiants, lutter contre la précarité énergétique... », telles sont les priorités de la politique régionale en matière de logement, rappelées par Catherine Piau à l'occasion de l'inauguration de la place qui porte le nom de Rosa Parks. La Conseillère régionale a conclu en rendant hommage à cette figure, avec Martin Luther King, du Mouvement pour les Droits Civiques : « Beau symbole que ce nom de Rosa Parks : symbole de résistance dans la dignité qui sonne juste dans cette ville d'aujourd'hui, et dans ce quartier de Malakoff où il fait bon-vivre ensemble ».

Pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes -- CC 2.0 par Benjamin GeminelPour le respect des droits des femmes, et contre les discriminations, plafonds de verre, rôles stéréotypés au sein des ménages, harcèlements, violences de toutes formes, non représentation, pensions alimentaires impayées… le Sénat puis l’Assemblée nationale ont adopté ce 23 juillet le projet de loi porté par Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes.

Après une année de travail et de débats sur ce projet de loi, porté par le premier gouvernement strictement paritaire de la République française, ce texte vise à entraîner de nombreux changements concrets, mais aussi des progrès dans la perception des rôles sociaux, économiques des femmes et des hommes. Cette nouvelle loi viendra renforcer les textes précédemment établis sur ce sujet, avec pour objectif la recherche de l’égalité réelle, une égalité transversale touchant tous les domaines de la vie publique, professionnelle, ou privée, en mobilisant chacune et chacun sur la nécessité de faire progresser nos comportements.

Lire la suite : Pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

Inauguration de « La Brise de Mer » à Saint-Michel-Chef-Chef : Pour Françoise Gentil-Haméon, « l’accès aux vacances pour tous est une priorité de la Région »

Mercredi 24 septembre, sous un soleil estival qui joue les prolongations, la Conseillère régionale Françoise Gentil-Haméon a participé à l’inauguration des nouveaux bâtiments de la Maison de vacances « La Brise de Mer » à Saint-Michel-Chef-Chef. Après des travaux de rénovation et d’extension qui ont duré dix-huit mois, le centre a en effet rouvert ses portes au début de l’été pour accueillir de nouveau des vacanciers ravis de découvrir les locaux flambant neufs !

Françoise Gentil-Haméon lors de l'inauguration de la Brise de Mer« La Brise de Mer », gérée depuis 1912 par l’Association du Diaconat Protestant, est un centre qui a accueilli cette année-là les premières colonies de vacances en Loire-Atlantique. Les travaux de rénovation ont concerné la « Vieille Dame », surnom de la maison de caractère faisant office de bâtiment principal du centre, mais aussi une ancienne dépendance réhabilitée en gîte permettant d’accueillir huit personnes. Des travaux d’extension ont également été réalisés, avec la création d’un autre gîte pouvant accueillir six personnes et construit en bois. Même si la Maison de vacances est ouverte à tous, l’association privilégie l’accueil des personnes défavorisées, à faible revenu, et notamment des personnes handicapées. L’ensemble des bâtiments est en effet accessible aux Personnes à Mobilité Réduite, et tout y est pensé pour les accueillir dans les meilleures conditions et pour leur permettre la plus grande autonomie. Françoise Gentil-Haméon a ainsi pu découvrir, dans les cuisines des deux nouveaux gîtes, des plans de travail et des meubles dont la hauteur est modulable par un simple appui sur un bouton !

Françoise Gentil-Haméon, lors de l'inauguration de la brise de MerCes travaux ont permis à « La Brise de Mer » d’obtenir le label « Tourisme et Handicap ». Dans le cadre de son « Agenda 22 », la Région souhaite en effet placer la question du handicap au cœur de l’ensemble des politiques publiques qu’elle met en œuvre. Le Conseil régional a ainsi participé aux travaux de rénovation et d’extension de « La Brise de Mer » à hauteur de 560 000 € dans le cadre de son dispositif « Tourisme social et associatif – Tourisme pour tous ». Françoise Gentil-Haméon a rappelé que « l’action des collectivités, et notamment de la Région, permet de pérenniser et de développer ces structures d’accueil, tout en participant à la création d’emplois, comme c’est le cas à ‘’La Brise de Mer’’ avec deux recrutements ». Le Conseil régional a consacré 11 millions d’euros depuis 2004 à des projets de rénovation, de modernisation ou d’extension d’une soixantaine de centres de vacances. La Conseillère régionale a conclu en soulignant que « pour la Région Pays de la Loire, permettre l’accès aux vacances pour tous est une priorité ! » 

Lutte contre les discriminations : la Région poursuit son engagement

Chloé Le Bail à la tribune, devant Martine Buron, déléguée régionale à l'égalité, Loïc Bedouet, et M. Senghor, représentant du Défenseur des Droits.

C’était un engagement phare pour le mandat, mais ce n’était certainement pas qu’un engagement d’apparat : le combat pour l’égalité, les élu-e-s du groupe socialiste, radical et républicain l’ont érigé comme une priorité pour la région des Pays de la Loire ! La signature en janvier 2012 de l’engagement régional pour la lutte contre les discriminations a permis de donner un cadre aux initiatives multiples qui ont vu le jour sous l’impulsion de la majorité régionale de gauche. Aujourd’hui, sous l’égide de Chloé Le Bail, Présidente de la commission « Solidarités, santé et égalité des droits », les partenaires associatifs et institutionnels se sont réunis à l’Hôtel de Région pour faire le point sur l’avancement de cet engagement.

« Lutter contre les discriminations est un combat difficile », a expliqué Chloé Le Bail : « Pour contrer les comportements individuels qui délabrent le pacte républicain, à l’instar des propos odieux tenus à l’encontre de la Garde des Sceaux Madame Taubira, c’est de manière collective qu’il nous faut jouer ! ». La Présidente de la commission des solidarités, de la santé et de l’égalité des droits a insisté sur le choix fait par le Conseil régional, de s’engager pour l’égalité et de l’instiller dans chacun de ses domaines de compétence : éducation, formation professionnelle, économie, santé, logement, mobilité : nul-le ne devrait souffrir de comportements discriminants, qu’ils soient liés au handicap, à l’origine, à l’âge, à la couleur de la peau… « Dans un tel contexte de crise sociale, environnementale, économique, et face au risque du repli sur soi, la Région montre sa volonté de solidarité et du vivre ensemble » a rappelé Chloé Le Bail.

Lire la suite : Lutte contre les discriminations : la Région poursuit son engagement

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire Les élus @pspaysdelaloire appellent à battre l'extrême droite en votant pour @EmmanuelMacron ps-paysdelaloire.fr/communiques-de… #Presidentielle2017
JpLeScornet

Retweeté

CharrierJc
CharrierJc Pour faire barrage au FN, B.Retailleau doit appeler à voter E.Macron ! ps-paysdelaloire.fr/communiques-de… via @pspaysdelaloire

Retweeté