Fabienne Renaud : Une matinée avec Carole Delga, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce et de l’Artisanat

Fabienne Renaud s'est adressée à la Secrétaire d'État Carole DelgaLe commerce de proximité, vous connaissez ? C'est dans ce cadre que Fabienne Renaud, conseillère Régionale, a été invitée vendredi 27 février dernier, par Monique Rabin et l'Union Professionnelle Artisanale des Pays de la Loire, à rencontrer Carole Delga, Secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire. Autour d'elles étaient réunis le Préfet de région, le Représentant de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Pays de la Loire, le Président de la Chambre des Métiers, le Président de la CAPEB Pays de la Loire, le Maire de Sainte-Pazanne et le Maire de Pornic et des chefs d'entreprises.
Conçu comme un moment d'échange libre entre les forces économiques et institutionnelles du territoire, cet évènement a pris place à l'Auberge de la Fontaine aux Bretons à Pornic. Il s'agissait d'échanger à bâton rompu sur les enjeux de proximité et de maintien des savoir-faire.
C'est en ce sens que Fabienne Renaud est intervenue. Les petites activités, celles qui ont souvent les plus grandes difficultés à émerger puis exister, sont le cœur de cible des politiques de la Région Pays de la Loire. Dans notre région, première dans les Métiers d'Art, il ne s'agit d'ailleurs pas que d'aider directement à l'installation d'une activité, mais aussi de garantir la transmission de savoir-faire locaux qui, sinon, disparaîtraient. La Conseillère régionale s'est voulue exemplaire : « Nos propositions permettent de nourrir les politiques nationales avec des politiques et expérimentations locales de terrain ! Ce que nous cherchons dans tous nos choix politiques c'est à la fois d'apporter une réponse aux besoins immédiats des entrepreneurs, à l'exemple du dispositif « 500 projets pour le territoire », mais aussi des réponses indirectes, en développant un panel de solution qui vont aider les entreprises et les services de proximité à se développer. Je pense notamment aux éco-filières où les circuit-courts sont privilégiés, au numérique, où les entreprises grandes ou petites sont sur un pied d'égalité, à la Silver Economie, ou encore dans la transformation de l'habitat en général. Et puis, il y a toute la filière de l'apprentissage, dont nous avons la charge, qui garantit une multiplicité des formations professionnelles ! ».
Les sujets n'ont pas été éludés : le besoin de simplification administrative, les difficultés qui secouent actuellement le RSI, les problèmes de trésoreries qui touchent avant tout les plus petites structures, mais aussi l'érosion de la confiance en l'avenir... «Le commerce de proximité n'est pas simplement un enjeu économique, mais surtout un enjeu de territoire ! » a tenu à rappeler Carole Delga. En effet, maintenir des commerces et des productions de proximité, c'est aussi garantir la vitalité et l'attractivité des territoires. C'est l'orientation de l'action du Conseil régional des Pays de la Loire, afin de garantir aux services de proximité les moyens de leur épanouissement, et c'est dans ce sens que le Conseil régional a contribué à l'organisation des Assises de l'Économie de proximité, sous l'égide de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat Régionale.

 

Adeline L’Honen : « L’ambition pour les Pays de la Loire est de participer activement au développement d’une filière pêche et aquaculture compétitive et durable au niveau européen ! »

Adeline L'Honen et la députée européenne Isabelle Thomas - CRPMAdeline L'Honen est responsable de la filière pêche et aquaculture au Conseil régional, et elle est également présidente de la commission pêche et aquaculture de l'Arc Atlantique au sein de la CRPM (Conférence des Régions Périphériques Maritimes d'Europe). C'est à ce titre qu'elle a organisé dans l'hémicycle de l'Hôtel de Région un séminaire sur le futur de la pêche et de l'aquaculture dans l'Arc atlantique.
De nombreux participants et intervenants ont fait le déplacement, parfois de loin : Espagne, Portugal, Irlande, Ecosse et même de Grèce... l'intérêt fédérateur de cette initiative se révèle bien être de portée européenne. Deux députés européens ont d'ailleurs répondu présent à l'invitation d'Adeline L'Honen : la bretonne Isabelle Thomas et le portugais Ricardo Serrao Santos. Ils sont membres de la commission pêche au Parlement européen, et sont intervenus sur la régionalisation du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP).
Cette journée a été l'occasion de rappeler les enjeux communs et de présenter des initiatives innovantes à l'échelle régionale et transnationale. Les thèmes de discussion étaient nombreux et techniques, abordant le nécessaire renouvellement de la flottille pour répondre aux normes et à l'obligation du « zéro rejets », et les innovations laissant imaginer le bateau du futur ; la nécessaire gestion et programmation des stocks, la sélectivité pour épargner les petits poissons, mais aussi la valorisation des produits halieutiques et des coproduits, ou encore les impacts socio-économiques, l'aquaculture ou l'algoculture...
Adeline L'Honen a conclu : « La nouvelle Politique Commune de la Pêche (PCP) vient bouleverser et révolutionner le travail des pêcheurs, eh bien nous allons relever le défi ensemble ! Pour cela il nous faut avancer et innover avec les professionnels de la filière, mais aussi avec les industriels. Les régions de l'arc atlantique ont un rôle stratégique à jouer dans cette perspective !
Je crois fondamentalement à cette Europe des Régions qu'incarnent la CRPM et la commission Arc Atlantique, alors je vous invite tous à rejoindre ce groupe de travail et vous donne d'ores et déjà rendez-vous pour l'assemblée générale à Bilbao en mars pour continuer à faire progresser une filière européenne de la pêche et de l'aquaculture compétitive et durable ! »

L’Économie Sociale et Solidaire prend un nouveau départ !

L’économie sociale et solidaire : un enjeu de développement économique stratégique ! On travaille à son développement, et pourtant jusqu’à peu, les contours de cette filière qui veut replacer l’humain au cœur des relations économiques n’avaient encore rien de très clairs ! En effet, c’est hier qu’a été définitivement adoptée par le Parlement la première loi sur l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), initiée par Benoît Hamon et menée à terme par la Secrétaire d’État Carole Delga.

Fabienne Renaud, élue régionale socialiste en charge des dossiers de l’ESS en Pays de la Loire, accueille ce Fabienne Renaud, Conseillère régionale des Pays de la Loirechangement avec beaucoup d’espoir : « nous ne l’avons évidemment pas attendu pour travailler sur le sujet, mais en structurant la filière, cette loi vient aujourd’hui conforter les choix que nous avons fait depuis des années, et nous permet d’envisager l’avenir de notre action dans le domaine de l’ESS avec plus de confiance. »

Loin des clichés qui ont pu par le passé la cantonner à des services de solidarités et de recyclerie, l’économie sociale et solidaire a évolué pour toucher aujourd’hui tous les secteurs d’activité : un mode de gouvernance participatif et démocratique, des objectifs d’utilité sociale et de développement économique et environnemental durables, voilà ce qui fait aujourd’hui que l’ESS est un choix politique fort qui peut être développé dans tous les secteurs d’activités.

L’engagement du Conseil régional des Pays de la Loire pour l’ESS, c’est par exemple le soutien aux créations de structures sous forme de SCOP (Sociétés Coopératives et Participatives) ou SCIC (Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif), en participant financièrement à la constitution du capital social aux côtés des salariés-associés, par le biais du dispositif Capital SCOP.

« L’action et l’expérimentation à l’échelle locale peut impulser une vraie dynamique au national, note Fabienne Renaud. Aujourd’hui, à nous de faire aller l’ESS plus loin dans nos domaines de compétences, je pense par exemple à l’éducation et l’apprentissage, la formation professionnelle et à l’emploi. »

 

En savoir plus :

Portail du Gouvernement : ce qui va changer pour l'Economie sociale et solidaire

Nicole Guérin : "500 projets pour le territoire : s’il fallait encore une preuve du dynamisme, de la créativité et de l’esprit d’innovation des Pays de la Loire, la voilà !"

Le développement et l'organisation des activités économiques est une compétence clé des Régions, réaffirmée dans la réforme territoriale en cours. Pour les collectivités régionales, il s'agit d'accompagner au quotidien les entrepreneurs du territoire, de soutenir le développement de leurs activités, avec pour objectif la création d'emplois .

Portés par de grandes ou de petites entreprises, tous les projets d'avenir et de développement pour le territoire sont encouragés ! En Pays de la Loire, les élu-e-s se mobilisent pour accompagner les initiatives, notamment au travers du dispositif « 500 projets de développement économique pour les territoires ». L'objectif de ce dispositif est de valoriser les projets d'investissement innovants portés par un collectif d'entreprises, qu'elles soient artisanales, commerçantes, agricoles, ou encore touristiques. Il permet ainsi à des entreprises très diverses de s'associer pour des projets d'investissements communs, qu'ils concernent des investissements de matériels ou des investissements dématérialisés, de logiciels par exemple comme cela a été le cas pour les sociétés Vent des Modes Fashion à la Mothe-Achard et Bleu-Océane à Beauvoir-sur-Mer.

La semaine dernière, Nicole Guérin, Conseillère régionale vendéenne, s'est rendue à La Mothe-Achard pour valoriser la collaboration de ces deux entreprises du secteur textile. « De la même manière que les collectivités mutualisent leurs moyens, les entreprises doivent, elles aussi, être encouragées à investir en commun. Pour ces entreprises, c'est une solution solidaire pour faire fructifier leurs désirs d'innovation, malgré les difficiles conditions économiques que nous connaissons !  » En deux ans, le Conseil régional a déjà soutenu 204 projets dans le cadre de ce dispositif, participant ainsi à la création de 166 nouveaux emplois : « c'est une aide essentielle pour tous les acteurs économiques du territoire, en Vendée comme dans chacun des départements ligériens : s'il fallait encore une preuve du dynamisme, de la créativité et de l'esprit d'innovation des Pays de la Loire, la voilà ! »

 

 

 

 

Pour lire des témoignages et en savoir plus sur le dispositif des 500 projets : c'est ici

Récemment, le Conseil régional a soutenu un autre "500 projets" en Vendée : Maï Haeffelin en parle ici

Les retombées du dispositif des 500 projets sont régulièrement citées dans la presse. Quelques exemples en Sarthe avec Olivier Biencourt, en Mayenne avec Jean-Pierre Le Scornet, ou encore en Loire-Atlantique avec Adeline L'Honen.   

Lancement de la Silver Économie en Pays de la Loire. Christophe Clergeau : "Nous sommes prêts !"

Nous en avions parlé lors de la démarche prospective « Pays de la Loire 2040 », et cela se confirme : la génération baby-boom entrera bientôt dans un âge où ses besoins, ses envies, ses rythmes de vie, seront différents. De plus, le nombre de personnes en situation de dépendance augmentera significativement. Si une personne sur vingt a 80 ans ou plus aujourd'hui en Pays de la Loire, ce sera une personne sur dix en 2040 !

Situation inédite, ce bouleversement démographique nous contraint à repenser la société et les enjeux du vivre-ensemble. Il nous permet également de mettre en œuvre une véritable filière économique dédiée. C'est tout le sens de la Silver Economie, lancée vendredi dernier en Pays de la Loire : imaginer les objets du quotidien, accessibles et efficaces, qui répondront aux attentes et aux besoins d'une génération très nombreuse de seniors.

Lire la suite : Lancement de la Silver Économie en Pays de la Loire. Christophe Clergeau : "Nous sommes prêts !"

Retrouvez-nous sur facebook :

Retrouvez-nous sur twitter :

pspaysdelaloire
pspaysdelaloire Les élus @pspaysdelaloire appellent à battre l'extrême droite en votant pour @EmmanuelMacron ps-paysdelaloire.fr/communiques-de… #Presidentielle2017
JpLeScornet

Retweeté

CharrierJc
CharrierJc Pour faire barrage au FN, B.Retailleau doit appeler à voter E.Macron ! ps-paysdelaloire.fr/communiques-de… via @pspaysdelaloire

Retweeté